Fin de saison: le mot de la directrice

La décision du Conseil fédéral de prolonger la fermeture des lieux culturels jusqu’à la fin du mois de février met un terme prématuré à notre saison 2020-2021. Celle-ci aurait dû prendre fin le 13 février prochain à l’occasion d’un concert des Beauregard Boys dans les caves du Château de Coppet. Concert avec lequel nous nous réjouissions de célébrer avec le public la fin de notre itinérance.

Nous devons donc faire le deuil d’une saison qui n’en fut pas une mais une succession de rendez-vous manqués, d’allers-retours entre des hypothèses fluctuantes dans un dédale de mesures plus ou moins explicites. Sept événements ont eu lieu entre les mois de septembre et octobre. Onze concerts ou spectacles ont dû être annulés. Certains seront reportés. Nous avons donné la dernière représentation le 30 octobre à 50 vaillants spectateurs et spectatrices masqué.e.s. Les théâtres et salles de concert sont restés clos depuis lors. Une chose est sûre, nous avons fait l’expérience de la fluidité et aiguisé notre sens de l’adaptation.

Aujourd’hui, l’équipe de l’Usine à Gaz est animée d’émotions diverses qui s’entrechoquent. Nous sommes inquiet.e.s pour les artistes, leur situation financière, leur état d’esprit, leurs perspectives professionnelles. Nous sommes tristes d’avoir manqué ces rencontres avec le public. Nous sommes affecté.e.s par le constat du peu d’espace qu’occupe la culture dans les nombreuses conférences de presse des autorités cantonales et fédérales, alors qu’elle est l’un des secteurs les plus rudement mis à l’épreuve.

Et parallèlement nous sommes tourné.e.s vers l’avenir, les yeux brillants. Notre horizon est désormais clairement la réouverture de l’Usine à Gaz dont nous prendrons possession début mars. Nous sommes intensément engagé.e.s dans la recherche de fonds qui permettra d’équiper sa nouvelle salle de spectacle et d’aménager ses différents espaces. Ici personne n’est au chômage partiel. Nous faisons des plans d’aménagement et des plans de financement. Nous concevons des supports de communication, une nouvelle identité visuelle. Nous recrutons un.e responsable de bar et un.e intendant.e. Nous réfléchissons politiques tarifaires, système de billetterie, tarifs de location des espaces. Nous sommes dédié.e.s à la préparation de la prochaine saison et, avant-cela, à celle de la fête d’inauguration qui nous permettra – croisons les doigts – de nous retrouver enfin, début juin, dans une Usine à Gaz fonctionnelle , transformée et augmentée.

Karine Grasset, directrice
14 janvier 2021